Les 7 planètes identifiées dans la paume (voir la figure parue dans la lettre du mois de Septembre) donnent leurs noms aux 5 monts situés à la base des 5 doigts et aux 3 monts sans doigts. Ce sont : la Lune à l’opposé de Vénus et les deux Mars au-dessus d’eux. Oui il y a 2 monts de Mars qui se partagent la même planète : Mars (+) entre Vénus et Jupiter, et Mars (-) entre la Lune et Mercure.

La théorie du pot de fleurs.

Le volume des monts de la paume forme le terreau, plus ou moins riche selon sa composition ; il remplit le pot de fleurs. Dans le pot germe la graine de la conscience qui doit s’éveiller au rôle qui lui a été attribué à la naissance. Cette semence pousse ses racines en direction du poignet tandis que la plante s’élève hors du pot et fleurit au bout des doigts.

Continuons l’analogie:

  1. Les doigts plantés haut, sortent du pot de fleur sans hésitation. Ils expriment avec assurance leurs idées.
  2. Les doigts plantés bas, en réduisant le mont et la quantité de terreau nécessaire à leur croissance, mettent un certain temps à exprimer qui ils sont. On note un manque de confiance qui a besoin de soutien et d’encouragement.
  3. Les doigts longs s’appliquent à fabriquer des belles fleurs au bout de chacune de leur tige, une par une, tandis que les doigts courts, en une seule brassée, fleurissent tout le pot.
  4. Les doigts lisses ouvrent spontanément leur corolle à tout venant.
  5. Les doigts noueux fabriquent un bout de tige à la fois, d’une jointure à l’autre. On les appelle les doigts philosophiques.

Ainsi, quand vous êtes en présence d’un doigt planté bas, ne concluez pas trop vite que le doigt est court. Méfiez-vous il est parfois long et il s’impose alors comme doigt dominantqui a pris son temps pour mûrir et fructifier.

Mots-clés pour les sept types planétaires.

Jupiter: le chef bienveillant à la personnalité sociale. Confiant, diplomate avec un sens élevé de l’honneur. Aussi amoureux de la nature et de la bonne chère. En excès : orgueilleux, dominant et glouton.

Saturne: le savant. Il étudie, approfondit avec persévérance, creuse sans relâche, collecte les évidences. Qu’il soit agriculteur, géologue, prospecteur, archéologue, ingénieur des mines, métaphysicien, il œuvre en solitaire et sa réussite sera le couronnement du travail et de l’effort progressif. En excès : craintif, fort introverti, pessimiste, mélancolique. Atteint de la collectionnite aiguë, il accumule de peur de manquer.

Apollon, le Soleil: L’artiste. Créateur, amoureux de la beauté esthétique, spontané, extraverti, optimiste, il sait charmer et convaincre par son charisme. En excès : égocentrique, de tempérament volatile et imprévisible, flambeur et risque tout il s’affiche comme un joueur invétéré.

Mercure: Le communicateur. Il connaît la nature humaine. Adresse intellectuelle = diagnostic sûr ; adresse manuelle = travail d’orfèvrerie. Homme d’affaires industrieux, il aime l’argent et sait en faire ! En excès : bourreau de travail, passé maître dans l’art de la manipulation et de la contrefaçon.

Mars: le Guerrier. Mars est direct, actif, combatif et passionné. Il indique le courage moral et le courage physique. En excès : agressif, offensif, compulsif sexuel.

La Lune: Le visionnaire. Imaginatif, introverti, intuitif, il aime les voyages (par voie d’eau), compose des poèmes et écrit des romans fleuves ; il adore la littérature et la lecture dans son fauteuil inclinable. En excès : rêveur inconscient, paresseux, égoïste, d’humeur changeante comme la lune, inconstant, avec une tendance à l’exagération, aux fantasmes et au mensonge.

Vénus: l’amoureux. Vénus nous renseigne sur l’amour, les relations sentimentales, la fraternité, les plaisirs sensuels, la bonne table, la beauté physique en général. Il nous parle de carrières relatives au chant, à la musique, à la danse, au théâtre, à la parfumerie… En excès : passif, soumis, ne sachant pas dire «non». Trop bon pour être vrai (surtout si le pouce est court)!

Comme il n’existe pas de types vraiment purs, il vous revient de combiner les monts de la main qui dominent sur tous les autres.

N.B. Gardez à l’esprit que les doigts et les monts sont indissociables les uns des autres et que par conséquent un doigt long, bien formé, traduit le plus souvent un mont fort, voire même dominant.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Jean-Jacques Guyot | Création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?