carnival

Au lieu d’ajouter des attributs pour compenser nos manques et bien paraître, il serait plus utile d’enlever les artifices qui nous trompent sur notre identité réelle. A force de camoufler on finit par s’illusionner sur ce que l’on est.

La lecture des mains fait tomber les masques. La qualité de la trame palmaire inaltérable et celle des trois lignes subconscientes de vie, de cœur et de tête qui se gravent dessus, décrivent sans artifice le mécanisme de base de la personnalité. Le meilleur exemple est celui d’un robot culinaire livré dans sa boîte avec ses accessoires et son fonctionnement décrit sur la notice explicative «ci-jointe». La qualité des lignes secondaires en constant changement indiquera la façon dont l’utilisateur va se sert de son appareil.

En fait nous sommes des marionnettes entre les mains du marionnettiste. Qui tire les ficelles du pantin que nous sommes? Nous, bien sûr avec la conscience que nous avons de notre vérité exercée au quotidien auprès des autres.

Avons-nous réellement le libre-arbitre? Si l’on considère la trame palmaire et les trois lignes principales qui ne changent guère? Non! Ce mécanisme de base est celui avec lequel nous devrons vivre toute notre existence.

En revanche, les trois lignes secondaires, dites conscientes, laissent présager par leur capacité de développement l’existence d’une vérité toujours plus grande, « l’Ultime Vérité » à conquérir, à l’intérieur de soi.

Intensifier son sentiment de dévotion à l’égard de la Source d’énergie universelle qui nous maintient en vie, fait tourner les planètes et crée tant de beauté sur la terre et abandonner avec humilité et confiance à la voix du cœur qui s’émerveille avant que le mental ait le temps de raisonner l’expérience, représentent la voie royale des spiritualités d’orient et d’occident.

En effet le cœur génère le plus puissant champ d’énergie rythmique que le corps peut produire. Ce champ électromagnétique quand il est unifié harmonise le mental, le corps, les émotions et l’esprit à travers la puissance du cœur.

Éveiller la graine de conscience qui sommeille au creux de nos mains par des rotations répétées d’une paume sur l’autre favorise l’ouverture du cœur. Y ajouter l’intention de nourrir ce champ avec sincérité, bienveillance, compassion et appréciation est encore plus fort.

Ainsi notre méthode n’est pas thérapeutique en ce sens qu’elle ne renforce pas l’égo; elle l’invite plutôt à se rendre à l’évidence que son cœur peut mieux le servir que sa tête.

À suivre…

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2017 Jean-Jacques Guyot | Création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?