La dernière nouvelle lune s’est produite le 18 Novembre à la toute fin du signe du Scorpion, nous rappelant les recommandations faites dans l’infolettre de Novembre en ce qui concerne l’acceptation du cycle inexorable de «mort-renaissance» dans la nature et en chacun de nous.

Cette idée de lâcher-prise en vue d’une régénération future obéit à la loi universelle émise par Lavoisier: «Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme». Les feuilles en tombant sur le sol forment l’humus indispensable aux nouvelles semences. La vie ne s’arrête jamais. Elle anime les corps qui naissent, meurent et renaissent à perpétuité. La vie, la nature et l’énergie sont en ce sens synonymes. Rien ne peut empêcher la vie de vivre!

Maintenant que la lune est entrée dans le signe du Sagittaire le 22 Novembre dernier, nous continuons d’assister au processus de désintégration de la matière et notre devoir est de veiller à l’accompagner dans sa transformation.

L’Hibiscus qui produisait des fleurs nouvelles à chaque jour pendant l’été sur mon balcon, est maintenant à l’intérieur où il va passer l’hiver. Il ne fait plus de fleurs! Le temps est venu de le tailler et de le rempoter dans du bon terreau avec un bon engrais. Sous la lumière grandissante de Février, il va repartir et reprendre sa taille normale animé d’une vigueur nouvelle.

Quant à nous, en cette fin de saison, nous nous demandons comment nous allons passer l’hiver. Certains «snowbirds» canadiens préparent leur migration dans les états du sud des Etats-Unis à la manière des oiseaux venus de la neige. Le Sagittaire n’est-il pas appelé le globe-trotter du zodiaque ? Regardez la multitude des derniers petits oiseaux qui tiennent conciliabules au faîte des arbres dénudés. Ils écoutent religieusement le chef de bande donner ses instructions, avant de fuir dans une nuée bruyante vers des destinations plus clémentes connues d’eux seuls.

Qui peut nier que le grand froid ne manquera pas de s’installer au solstice d’hiver dans le signe du Capricorne ? Le Sagittaire—que nous devenons tous en cette fin d’automne—le sait trop bien. Ne voulant pas être pris par les glaces ni geler sur place, optimiste à tout crin, il peut partir à l’épouvante vers un ailleurs où il pense trouver la paix de l’esprit sous les tropiques. Mais rien n’est moins sûr, en cette période imprévisible où pour la 3e fois de l’année, la planète Mercure redevient rétrograde dans le ciel, occasionnant rupture dans les communications, de nombreux retards et délais. Aussi recommandons-nous à notre Sagittaire épris de grands espaces et de liberté de finaliser ses plans de voyage avant le 4 Décembre, —date du début de la rétrogradation qui prendra fin à la veille de Noël—sous peine de fâcheuses déconvenues.

Joyeuses fêtes à toutes et tous.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2018 Jean-Jacques Guyot | Création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?