La nouvelle lune du 26 Février dernier se produisait dans la constellation du « Poissons ». Elle se doublait le même jour d’une éclipse annulaire de soleil qui était seulement visible dans l’hémisphère sud en Amérique et en Afrique. Pourtant son pouvoir a été ressenti au nord et continue d’agir sur notre physique et notre âme.

Le « Poissons » nous invite à développer notre foi en une source unique d’amour inconditionnel qui guide nos pas, grâce au don de l’intuition qu’elle nous offre.

Elle efface l’illusion de la séparation entre les êtres et permet la fusion entre les polarités masculines et féminines qui nous constituent. Rien d’étonnant que le 8 mars ait été nommé la journée internationale de la femme. Un équilibre à réaliser à l’intérieur de nous et entre chacun de nous !

L’hiver traîne et nous pouvons désespérer de revoir la nature reverdir. Mais les signes d’espoir se font plus nombreux : la luminosité se fait plus vive, les jours rallongent, le dégel bombe et crevasse nos routes…

C’est maintenant le temps d’harnacher notre imagination galopante et de canaliser nos fantasmes de façon constructive avant que le printemps nous surprenne dans nos rêves.

Astrologiquement le Poissons est au fœtus ce que le Bélier (le signe suivant) est à la naissance.

Ce qui explique les angoisses du signe qui sait qu’il ne pourra pas rester éternellement en milieu aquatique et qu’il lui faudra descendre la tête la première dans ce monde terrestre qu’il ne connaît pas.

Le mot d’ordre jusqu’à la nouvelle lune du 27 Mars prochain nous donne donc la certitude que tout ce que nous pressentons va se produire et qu’il faut se tenir sur ses gardes pour ne pas rater la magie imminente du moment présent.

Bon printemps à toutes et tous.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2017 Jean-Jacques Guyot | Création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?