main

S’il n’y a pas de mauvaises mains il n’y a pas davantage de mauvaises personnes sous prétexte que leurs mains s’éloignent des normes de la main dite «standard». Nous n’avons pas autorité pour «juger les gens sur la mine».

Nous établissons les critères d’une main moyenne à l’échelle de la taille (1/10ième) et en proportion de la corpulence. En effet la main dodue appartient à une personne rondelette et la main osseuse à une personne maigre. Qu’une personne mince ait une main large et matelassée vous pouvez être sûr qu’elle a perdu du poids. En revanche une main maigre sur un corps bouffi est l’indice certain d’une prise de poids.

L’intérieur de la main est tout aussi éloquent. Cinq mois avant la naissance les trois lignes principales appelées ligne de vie, ligne de tête et ligne de cœur apparaissent sur les paumes du fœtus. Elles sont dites lignes «subconscientes» parce qu’elles ne changent pas leur tracé au cours de l’existence terrestre. Tout au plus quelques lignes secondaires dites lignes «conscientes» vont venir se greffer dessus en prolongeant leurs circuits ou en les dérivant vers d’autres lieux de la main.

Alors que la ligne de vie, toujours présente, garantit l’existence il est considéré comme un cas rare de ne trouver que deux lignes dans la paume de la main..

Nous parlons ici des deux lignes transverses de tête et de cœur qui occasionnellement n’en forment qu’une –appelée ligne simienne— La paume se divise en trois zones. Sous les doigts, la ligne de cœur occupe la zone émotionnelle. Au milieu, la ligne de tête occupe la zone mentale et la zone physique abrite la ligne de vie au talon de la main.

Le déplacement des lignes et leur empiètement sur la zone voisine seront notés comme autant d’indices hors-normes. Par exemple, dans le cas de la ligne simienne précédemment cité, nous pouvons avoir deux lignes de cœur en une seule si cette ligne unique est située dans la partie haute de la main, ou bien deux lignes de tête en une dans la zone médiane.

Un espacement standard entre les trois lignes principales donne également à l’ensemble une impression d’harmonieux équilibre. Le critère de la main moyenne statue que la ligne de tête et la ligne de vie se touchent à peine en leur début et que les lignes de tête et de cœur ne soient ni trop proches ni trop éloignées. Cet espace formé entre la ligne de tête et la ligne de cœur est appelé quadrangle.

Il est utile de noter que le long des lignes circule un ampérage électrique qui entre par le plexus au creux de la paume et anime l’être tout entier –les mains ne sont-elles pas les outils du cerveau! Il est également bon de rappeler que les fils à haute tension émettent des champs électromagnétiques puissants qui attirent et carbonisent ceux qui s’en rapprochent. «Haut voltage, danger de mort!». Par analogie, nous pouvons appliquer cette loi de la physique aux lignes de la main qui exercent leur magnétisme les unes sur les autres. Plus les lignes sont proches plus leurs champs électriques se combinent et s’amplifient.

Par exemple, un quadrangle très étroit signifie que le magnétisme de la ligne de cœur attire celui de la ligne de tête, combinant émotion et raison de façon intense, souvent obsessionnelle. En revanche un quadrangle très large enlève la tension nécessaire à toute prise de conscience, par manque de focus et d’attention.

(à suivre…)

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2018 Jean-Jacques Guyot | Création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?